Hey! Hold on.


This dimension is not optimised for device.
For a better user experience, please increase your window size.

Entretien: Survol sur le niveau de liquidité sur le marché

Entretien: Survol sur le niveau de liquidité sur le marché

Les sources de revenus sont pratiquement à sec depuis le début de la crise liée à la Covid-19. Quelles sont les mesures prises pour assurer un niveau de liquidités adéquat sur le marché ?

Les mesures les plus importantes pour assurer que le marché soit approvisionné en liquidités sont principalement portées par le gouvernement et la Banque de Maurice. Les mesures fiscales sont généralement les leviers les plus importants durant une crise financière, dont l’objectif est de donner du cash aux PME, aux familles à revenus moyens et faibles ainsi qu’aux chômeurs. La consommation est un moteur de l’économie et ce type de mesure fiscale a un impact important à court terme avec un effet de flux sur l’ensemble de l’économie.

Dans le contexte mauricien, je pense que le Wage Assistance Scheme a été la mesure fiscale la plus importante vu qu’elle a permis aux PME et aux grandes entreprises de continuer à opérer. Le résultat a été un taux de chômage plus faible et la consommation a ainsi été soutenue.

Chez Cim Finance, même si nous avons renforcé nos politiques relatives au crédit, nous continuons à soutenir nos clients de détail à travers des prêts que nous leur accordons pour répondre à leurs besoins sur le court et le moyen terme.

À Maurice, le « Capital Adequacy Rate » est fixé à 12,88 %. En règle générale, les banques sont dans une position confortable parce qu’elles dépassent ce taux. Peut-on en conclure que le secteur bancaire reste résilient ?

Les banques locales sont stables, avec un fort niveau de liquidité et des niveaux de capitalisation ainsi que des tampons confortables. Selon le dernier bulletin statistique mensuel, le Capital Adequacy Ratio (CAR) des banques s'élevait à 19,7% en septembre 2020.En outre, les prêts non-performants par rapport au total des prêts ne représentaient que 6,1% en septembre 2020, ce qui se compare favorablement aux niveaux d'avant la crise.

Cela peut s'expliquer par le fait que le secteur bancaire a été rentable au fil des ans et a également intégré en parallèle des politiques de gestion des risques robustes. Ces deux éléments ont largement contribué au maintien d'un niveau de capital plus élevé, ce qui permet donc au secteur bancaire de résister à des chocs exogènes et d'apporter un soutien indispensable aux opérateurs économiques.

En raison de la crise, les banques ont exceptionnellement fait des prévisions importantes concernant les pertes liées au crédit. Certains disent que nos banques sont trop prudentes. Avez-vous des commentaires à ce sujet ?

Les banques ainsi que les institutions financières non-bancaires (IFNB) telles que Cim Finance sont tenues de prévoir pour des pertes attendues liées au crédit conformément aux normes comptables IFRS 9. Une gouvernance stricte est ainsi en vigueur en matière d’impairment. Ces modèles sont examinés et approuvés par des auditeurs externes qui s’assurent donc que les banques et les IFNB font preuve de prudence dans leurs prévisions et comptabilisent les provisions en conséquence.

Comment avez-vous renforcé votre suivi des liquidités et vos capacités de reporting ?

Cim Finance a toujours disposé de solides capacités en matière de suivi et de reporting des liquidités. La position de liquidité de Cim Finance est gérée quotidiennement par notre équipe de trésorerie. Nous disposons également de rapports de gestion réguliers ainsi que des analyses de l’Asset Liability Committee (ALCO) qui sont par la suite communiqués au conseil d'administration.

Cim Finance propose le service WhatsApp for SMEs

Afin de soutenir les petites et moyennes entreprises durant la crise économique et sociale liée à ce deuxième confinement, Cim Finance vient de lancer un nouveau service pour les entrepreneurs désirant effectuer un emprunt. Intituté WhatsApp for SMEs, cette nouvelle démarche permettra à tout entrepreneur possédant au moins un Business Registration Number de faire une demande de crédit en envoyant « Hi » au 5251 4848 sur WhatsApp.

Après avoir répondu à une série de questions sur son activité commerciale, ses revenus et le montant du prêt requis, le client devra faire parvenir les document nécessaires pour l’évaluation de la demande.. Dépendant de la demande formulée, le processus de validation peut varier entre 30 minutes et une semaine alors que le taux d’intérêt ainsi que la durée du prêt seront déterminées par la solution choisie par le client.

Grâce à cette nouvelle offre de Cim Finance, les entrepreneurs pourront ainsi entamer leurs démarches de financement durant cette période de confinement. Quant à la sécurité des données informatiques, les messages échangés entre les deux parties sont cryptés end-to-end, et ce, même lorsqu’ils sont inactifs ou en transit. Qui plus est, un récapitulatif des échanges, protégé par un mot de passe et sous forme de PDF, est envoyé au client à la fin de chaque conversation.
 

 
or
or

Login to Comment